Facebook
Nouvelles
Biographie
Répertoire
L'École Sauvage
Projets
Partenaires et commanditaires
Contacts
Médias
Vous faire connaitre
Liste d'envoi  
 
Nouvelles



5 MARS
en mémoire de La Nef de sorcières

Le 5 mars 1976, au Théâtre du Nouveau Monde, avait lieu la première représentation de La Nef des sorcières, une création collective de sept auteures (Marthe Blackburn, Marie-Claire Blais, Nicole Brossard, Odette Gagnon, Luce Guilbeault, Pol Pelletier et France Théoret) et six actrices (Luce Guilbeault, Françoise Berd, Michèle Craig, Louisette Dussault, Pol Pelletier et Michèle Magny). Initié et mis en scène par Luce Guilbeault, ce spectacle marqua les débuts de la prise de parole artistique et collective au féminin. La présentation de cet ensemble de monologues féministes, à la fois intimes et explosifs, qui constituent la pièce, ébranla l'imaginaire collectif. La Nef des sorcières fût présentée dans un décor de Marcelle Ferron, avec des costumes de Marielle Fleury et une musique originale de Jean Sauvageau.

Le 5 mars 2016, à l'occasion du quarantième anniversaire du spectacle, Nicole Pol Pelletier se souviendra de la Nef et de ses sorcières. Nous vous convions à une réflexion sur le féminisme au théâtre, sur la création collective des femmes et sur sa mémoire occultée. Vous êtes invitéEs à vous plonger dans l'atmosphère bouillonnante de la création de cette pièce en visionnant le documentaire "Une nef...et ses sorcières" de Hélène Roy, et à assister la lecture du monologue que Nicole Pol Pelletier portait, il y a quarante ans, sur les scènes du Théâtre du Nouveau Monde. 

Le 5 mars 2016 à 19 h 30
à L'écomusée du Fier monde
2050, rue Amherst, Montréal

Réservations : 438 823 5179 ou polpelletier@hotmail.com
L'événement sur facebook

°  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °


Atelier de Pol Pelletier, 
"tireuse de pois", à prix réduit
Du 29 au 31 décembre 2015

Pour contrer notre déprime planétaire, 
Pol Pelletier a décidé d'offrir son atelier de Noël à prix et durée réduites.
 
29, 30, 31 décembre 2015
Au 2037 des Carrières (Metro Rosemont)
Coût: 380$
 
Horaire :
Mardi et mercredi 29 et 30 déc. : 10 à 18 h.
Jeudi 31 déc. : 9 à 13 h.
 
Elle est persuadée que des secrets sont à révéler avant la nouvelle année.
C'est l'heure de tirer des pois !!!

Pour plus d'informations sur l'atelier :
Atelier "tireuse de pois"
Les ateliers sur la présence, la méthode Dojo (pdf)




Réservations : 
Veuillez écrire à cette adresse : polpelletier@hotmail.com
 Pour réserver votre place, envoyer un chèque de 100$ au nom de Pol Pelletier au :
4246 Christophe Colomb
Montréal, QC
H2J 3G3

°  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °

LE THÉÂTRE CHOC
POUR METTRE LE FEU AU FÉMININ QUÉBÉCOIS

Pol Pelletier jouera sa dernière pièce
La Robe blanche


le 5 décembre à 20 h

Au Centre humaniste du Québec,
1225 Boulevard St-Joseph,coin De La Roche, Montréal,QC

le 6 décembre à 16 h
À la maison Ludger Duvernay, SSBJ,
82 Sherbrooke ouest, Montréal,QC

Pour marquer l’anniversaire du massacre du 6 décembre et souligner le grand nombre d’écrivaines québécoises décédées en décembre (Hélène Pedneault, Louky Bersianik, Jovette Marchessault), Pol Pelletier s’allie avec L’Association humaniste du Québec et avec la Société St-Jean Baptiste pour présenter sa dernière pièce.

Cela semble paradoxal, ces deux organismes étant souvent associés à des images patriarcales d’assemblées masculines où les femmes ont peu de place. Pol Pelletier veut faire savoir que ces associations ont en fait des visées progressistes insuffisamment connues, dont une position anti-religieuse puissante à l’Association humaniste et la position pro-féministe de l’actuel président du la SSJB.


L’ANNIVERSAIRE DU 6 DÉCEMBRE
Le théâtre, pour Pol Pelletier, doit donner lieu à des rassemblements humains les jours d’anniversaires de traumatismes collectifs ou pendant les mois où des événements historiques façonnent l’identité et l’avenir d’un peuple.

L’alliance explosive d’une date puissante, d’un groupe d’humains, et d’un lieu, réveille la souffrance qui dort. Pelletier peut le confirmer suite à de nombreuses expériences artistiques et pédagogiques, quel que soit le nombre de personnes dans la salle, toute la collectivité se trouve ainsi secouée!

POUVONS-NOUS GUÉRIR LA PASSIVITÉ ENGENDRÉE CHEZ LES FEMMES QUÉBÉCOISES, ET ENSUITE DANS TOUTE LA SOCIÉTÉ, SUITE AU 6 DÉCEMBRE 1989 ?

Les femmes du Québec ont été terrorisées par le massacre de 1989 et se sont tues ; celles qui parlent encore sont devenues très souvent passives et soumises face au pouvoir et à la pensée, ou facilement séductibles par des tactiques de diversion, la récente élection de Trudeau en étant un exemple criant.


La Robe blanche
une parole qui tue ou qui donne la vie
 
La Robe blanche, dernière pièce de Pol Pelletier, est un portrait de la domination brutale qu’a exercée l’Église catholique sur la psyché québécoise, et surtout, des effets toujours inchangés de cette oppression. Pol Pelletier soutient que la soumission à l’Autorité « religieuse » a pris d’autres formes, « modernes », mais demeure un réflexe ancien très performant, scandaleusement incontesté, qui se manifeste, entre autres, par l’appui que reçoivent des idéologies rétrogrades comme l’islamisme et de façon générale par le culte du divertissement déresponsabilisant, une autre religion, et l’ignorance érigée en système, en particulier l’ignorance de l’histoire.

Elle veut convaincre les femmes et les hommes du Québec, en particulier les jeunes femmes, à redevenir d’ardentes guerrières de l’indépendance de pensée et de l’originalité radicale.

Sa pièce est un électro-choc.

Elle révèle des secrets qui doivent maintenant circuler librement.

Réservations pour le 5 décembre
au Centre humaniste, veuillez écrire à : reservation@assohum.org
Réservations pour le 6 décembre
à la Société Saint-Jean-Baptiste, veuillez écrire à : culturel@ssjb.com

Prix : 29 $  /  ÉtudiantEs : 19 $




événement véhément d'octobre 2015

Spectacle et rassemblement
Pour regrouper en un seul espace toutes les significations passées
et présentes de ce mois déterminant dans le destin québécois.

Le vendredi 30 octobre à 20 h 

Au Centre humaniste du Québec
225, boulevard Saint-Joseph (coin de la Roche), Montréal
Prix : 22 $ / Étudiant : 15 $

Réservation souhaitable. Participants à la porte acceptés, sous réserve de places disponibles.
Pour information et réservation : polpelletier@hotmail.com.


Pol Pelletier voit son rôle d’artiste comme une médiation entre le monde conscient apparent et l’inconscient collectif.  Le théâtre, pour elle, doit donner lieu à des rassemblements humains les jours d’anniversaires de traumatismes collectifs ou pendant les mois où des événements historiques façonnent l’identité et l’avenir d’un peuple.
 
Octobre est unique dans l’histoire du Québec. Il concentre et fonde un cycle de traumatismes qui datent de 1759, qui se sont répétés fidèlement pendant la révolte des Patriotes, aussi en octobre 1970 et pendant la grève étudiante de 2012.
 
Pol Pelletier présentera son interprétation de la signification d’octobre dans la fabrication de l’identité québécoise et proposera des solutions aux défaites que nous avons subi. La soirée sera un mélange d’art et d’information et comprendra des exercices pratiques, pour les personnes qui le souhaitent, pour identifier et embrasser dans le corps tout à la fois nos pertes, nos douleurs et nos ressources, et ainsi contrer la paralysie actuelle.
 
Ce travail, résultat de 35 années d’expériences artistiques et pédagogiques, mène à des transformations réelles.
 
Les sujets touchés seront :

L’importance des traumatismes collectifs dans la vie des peuples; comment décoder les dates, les lieux,  les bâtiments, les symboles visibles et invisibles.

Les traumatismes collectifs sont-ils guérissables?

Vision du rôle de l’artiste au 21e siècle.





°  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °
Performance de Pol Pelletier
Vendredi 11 septembre 2015 à 20 h

Au Centre humaniste du Québec1225, boulevard Saint-Joseph (coin De La Roche)Montréal

Pouvons-nous guérir les traumatismes collectifs?
Les événements du 11 septembre 2001 ont été vécus presque en temps réel par des centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde et ont provoqué un choc psychologique considérable.

Que signifie le 11 septembre aujourd’hui?
Pol Pelletier croit que les traumatismes collectifs doivent sortir de l’ombre pour arriver à être transformés. Depuis plusieurs années, elle crée des événements-spectacles lors de dates anniversaires importantes comme le 6 décembre (en 2012), ou les Événements d’octobre (en 2014). Elle agit comme une sonde qui atteint les couches profondes de l’inconscient collectif. Les résultats sont toujours inattendus. Des exercices sont proposés au public avant et après la performance pour cerner le contenu qui émerge de l’inconscient.

« Le jour où tombent les tours, la robe blanche se lève. »

Le 11 septembre, pour provoquer l’émergence de l’inconnu, Pol Pelletier fera une lecture-spectacle de sa dernière pièce, La Robe blanche, dont le personnage principal est une petite fille de 3 ans.

L’enfant à la robe blanche révèle le rôle que le clergé et l’Église catholique ont joué dans la fabrication de l’identité québécoise.

La Robe blanche est une analyse historique mais aussi contemporaine,la société québécoise étant toujours dirigée par un « clergé » qui ne porte pas soutane, mais qui perpétue les mêmes habitudes mentales.

Le 11 septembre, de quoi avons-nous peur?
Un portrait inédit, choquant, jamais entendu.

La performance sera suivie d’une discussion avec Pol Pelletier, qui présentera les fondements de sa méthode : La Présence est une école sauvage. Une méthode qui permet de révéler les structures cachées des corps, des psychés, des bâtiments, des villes, de tout système quel qu’il soit, et peut redonner une vitalité perdue à un organisme stagnant. Pol Pelletier se servira du lieu où se déroulera la performance, le Centre humaniste du Québec, pour démontrer les lois fondamentales de cette méthode.

Prix – profitez de la prévente!

* Prix pour membre de l’Association humaniste du Québec :
Prévente – du 31 août au 6 septembre : 15 $
Vente du 7 au 11 septembre : 20 $

* Prix pour non-membre :
Prévente – du 31 août au 6 septembre : 20 $
Vente du 7 au 11 septembre : 25 $

Réservez pour le 11 septembre à
reservation@assohum.org

Pol Pelletier animera un atelier sur sa méthode Présence Pour info et inscription : polpelletier@hotmail.com les 12 et 13 septembre au même endroit.

Pour humains radicalement originaux!
 
°  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °



L’atelier - Initiation à la Présence
Dates : les 12 et 13 septembre 2015

Horaire :
Inscription* et paiement :
le samedi 12 septembre entre 10 h et 11 h 30

* Un dépôt de 100 $ est requis
pour réserver votre place.

Atelier – jour 1 :
le samedi 12 septembre de midi* à 20 h

*arrivée entre 11 h 30 et 11 h 45

Atelier – jour 2 :
le dimanche 13 septembre de 8 h* à 16 h

*arrivée : entre 7 h 30 et 7 h 45

Lieu de la tenue de l’atelier :
Centre humaniste du Québec

1225 boulevard St-Joseph Est, bureau 101 

Montréal (Québec)  H2J 1L7

Origine

En 1988, Pol Pelletier fonde un centre international d’entraînement 
et de perfectionnement pour artistes de la scène, le Dojo pour acteurEs. 

De 1988 à 2001, elle travaille avec plus de 1000 artistes de toutes 
les disciplines, du théâtre à la danse au cirque à la musique. 

Dans son Dojo, qu’elle a appelé « La Cour des miracles », elle a élaboré
 une méthode qui permet de maîtriser l’art de la Présence.

En 2005, elle adapte sa méthode pour le grand public et depuis lors enseigne à tous et à toutes, ce qui fait qu’environ 3000 personnes ont été touchées par son enseignement, au Québec, au Brésil, en France, en Australie, au Mexique, au Danemark, et au Canada anglais.


Objectifs
L’atelier - Initiation à la Présence est une courte introduction
à la Méthode Dojo. L’objectif de la méthode est de passer de son état normal (état plus ou moins «éteint», dispersé, inauthentique) à l’état de Présence.

Au début, les participantEs sont amenéEs à comprendre l’état « normal », celui qui nous rapetisse et nous éteint, pour pouvoir le quitter à volonté. Nous passons ensuite à la compréhension de l’état de Présence où 
le corps devient précis, unifié, vibrant.

Le passage de l’état normal à l’état de Présence se caractérise par 
sept lois. La mise en pratique des sept lois entraîne des modifications 
dans notre structure corporelle et notre structure psychique.

Les sept lois sont :
    •    La loi des oppositions
    •    La loi du déséquilibre
    •    La loi de la colonne vertébrale
    •    La loi de la dépense d’énergie
    •    La loi du silence
    •    La loi du lien
    •    La loi de l’inconscient

L'élément le plus original de la méthode provient de la 7e loi :
Pol Pelletier travaille avec l'inconscient personnel de chaque personne, 
et avec l'inconscient collectif, du groupe, du lieu et de la ville où se déroule l'atelier, et de l'époque que nous vivons.

Après avoir suivi un atelier, on peut s’attendre aux résultats suivants :
    •    Avoir une perception plus claire de qui nous sommes 
et de l’effet que nous avons sur les autres.
    •    Pouvoir identifier les obstacles qui freinent notre présence 
et notre puissance.
    •    Posséder des outils concrets pour transformer 
et/ou amplifier notre présence.
    •    Avoir des sensations physiques et psychiques plus fortes 
et plus précises.
    •    Commencer à écouter et à suivre  la pulsion, l’élan, l’intuition…


Coût, inscription et paiement
Le coût de cet atelier est de 380 $. Pour réserver votre place, il est nécessaire 
de faire parvenir un dépôt de 100 $, par chèque, à l’ordre de Pol Pelletier.
Ce chèque doit nous être acheminé par la poste et reçu au plus tard
le jeudi 10 septembre pour garantir votre inscription.

Voici notre adresse postale :
4246, av. Christophe-Colomb
Montréal (Québec)  H2J 3G3

Un formulaire d’inscription à compléter avant le début des ateliers vous sera remis sur place. Merci de prévoir votre présence durant la plage-horaire prévue pour l’inscription et le paiement, telle qu’indiquée ci-haut.

Le paiement complet de l’atelier se fait en argent comptant lors de l’inscription. Si vous aviez réservé votre place aux ateliers par dépôt d’un chèque, ce dépôt 
vous sera remis lors de l’inscription. Il vous faut prévoir le montant complet en argent comptant, de 380 $, comme nous n’acceptons plus désormais 
les chèques personnels et ne disposons pas de mode de paiement électronique.


Pour info et inscription :
polpelletier@hotmail.com


Pour humains radicalement originaux!




°  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °

LES RÉVÉLATIONS DU DERNIER ATELIER DE POL PELLETIER
14 AOÛT 2015


PPOL PELLETIER A ADRESSÉ UNE LETTRE AUX PARTICIPANTES DE SON DERNIER ATELIER POUR CERNER LES IRRUPTIONS INOUÏES DE L’INCONSCIENT DONT ELLE A ÉTÉ TÉMOIN. DE TELLES MANIFESTATIONS AURAIENT ÉTÉ IMPENSABLES VOICI SEULEMENT CINQ ANS! 

CLIQUER SUR « POL VEUT VOUS FAIRE CONNAÎTRE ».



°  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °



Les vaches de nuit
Le 17 Aout 2015
Pol Pelletier était de passage à la 8e île de Johanne Roussy, un lieu de création et de rassemblement près de Sept-Iles au Québec ; elle y a présenté Les Vaches de nuit de Jovette Marchessault, dehors, sous les étoiles. La nature sauvage de la Côte-Nord accompagnait magnifiquement le texte de Marchessault.
Voyez plus bas le lien cliquable de la captation vidéo du spectacle fait par Eddy Malenfant, Productions Manitu inc.






°  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °

Pol Pelletier participe à une table ronde sur le féminisme au Canada avec des femmes de théâtre canadiennes anglaises
Le 29 juillet 2015 à 14h
A McGill University, 853 rue Sherbrooke Ouest, Arts Building, 14h à 15h30.

Organisée par « Women and Theater program », organisme américain qui fête ses 35 ans.
Elle sera la seule francophone et québécoise sur le panel.
Ça va chauffer.

Pol donnera sa version de l’évolution du féminisme québécois et parlera du mensonge du « biculturalisme » et du « multiculturalisme » canadien, de même que de la destruction du féminisme québécois par des idées à la mode comme la nécessité de respecter les autres
« féminismes », dont le féminisme Islamiste.

Elle défendra la thèse suivante : le féminisme doit être cosmique, c’est à dire libre de toute affiliation à un « État » ou à une religion, l’État et les religions étant des constructions patriarcales dans lesquelles les femmes n’auront jamais de place. La grande époque du féminisme au Québec se caractérisait par une créativité exceptionnelle, et une grande liberté. Et si ce féminisme a été lié au mouvement indépendantiste québécois pendant un moment, il l’a ensuite dépassé, et c’est pourquoi 14 femmes ont été assassinées à Polytechnique en 1989.

Le féminisme doit retrouver une capacité de création qui se situe en dehors des concepts patriarcaux : ce qui est presque impossible, donc très stimulant! Pour ce faire, le féminisme doit pouvoir travailler avec l’inconscient, car l’inconscient ethnique – les archétypes de « peuple », « nation », mémoires ancestrales, attachement au territoire, traumatismes collectifs de perte et d’invasion, les sens du goût, de l’odorat, de l’ouie totalement conditionnés par le passé collectif – toutes ces réalités empêchent de concevoir un monde où les femmes seraient libres.
Car tous les passés que nous vénérons et voulons retrouver sont des passés qui n’ont été possibles que grâce à la domination et/ou l’annihilation psychique et physique des femmes.
Nous n’avons pas le choix que d’être radicalement originales. Et que de travailler à détruire le patriarcat.

Mercredi 29 juillet,
A McGill Université, 853 Sherbrooke ouest, Arts building, 14h.

Pol Pelletier a fondé un organisme, L’École sauvage, et la méthode des 7 lois qui permettent de travailler avec l’inconscient. Voir www.polpelletier.com et Facebook Pol Pelletier officielle  pour connaître les dates des ateliers.


  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °  °

PROCHAIN ATELIER AVEC POL PELLETIER

Initiation aux 7 lois
31 juillet, 1 et 2 août 2015, vendredi soir, samedi et dimanche,
atelier en résidence à la campagne en Estrie.

Au Centre Yoga Salamandre, Lac Brome, au bord d’une rivière.
Le travail en nature va plus vite car nous nous rechargeons et replongeons rapidement.

Inscriptions et info : consulter le site internet Yoga salamandre; 514 659 7213.
Possibilité de camping, tarifs avantageux.

Si vous avez déjà suivi cet atelier, soyez assurées que vous vivrez une expérience neuve et déstabilisante, car la spécificité de la méthode est de travailler avec votre inconscient au moment où il se trouve. Surprises, chocs et découvertes.

 
°  °  °

A surveiller en septembre:
la dernière pièce de Pol Pelletier, La Robe blanche, sera présenté dans un cadre étonnant.


Bilan du dernier atelier de Pol Pelletier
5 samedis en avril-mai 2015 à Montréal
Une quinzaine de participantEs ont été initiées à la Méthode Dojo que j’enseigne depuis 1988,  fondée sur les Sept lois de la présence. Nous ne sommes pas seulEs.
La méthode Dojo fait voir le rôle prépondérant que joue l’inconscient collectif dans notre comportement.Les découvertes furent troublantes: les souffrances qui font écran à notre véritable présence sont révélées. Impossible de fuir.

Mais le plus important, et j’insiste et je souligne, est la nature COLLECTIVE de ce qui nous brime.
Dans tous les ateliers un inconscient collectif se forme dans le groupe parfois quelques heures après le début du travail. C’est le